Histoire du feu en Egypte

Le feu dans l'Egypte des pharaons

Dans ce chapitre nous alons voir comment le feu était produit en égypte au temps des pharaons.

feu-egypte.png Voici deux photo intéressentes:

Le premier est une représentation d'un egyptien en train d'allumer un feu à l'aide d'une drill et d'un archet.

Le second est une reproduction du necessaire à feu retrouvé dans la tombe de toutânkhamon.

 

 Les traces les plus aciennes de feu produit par l'homme en Egypte sont celles retrouvées sur le site El Kharafish.

Durant les fouilles les archéologues ont retrouvés les restes d'un necessaire à feu ( un foret, une planchette, les restes d'une corde, mais également des restes de combustible).

Une étude à pemis de situer ce necessaire à feu à la IVème dynastie (env 2600-2475 avant Jésus-Christ).

L'étude à également permis de savoir le type de combustible utilisé à l'époque.

Deux type de combustible ont été retrouvés:

Le premier étant d'origine végétale, des brins d'herbe permettant d'attiser les premières braises.

Le second étant d'origine animale, en effet à l'époque et encore aujourd'hui on utilisait des boulettes de matière fécales comme combustibles.

Ces excréments ont été produits par des espèces domestiques (chèvres, moutons) autant que sauvages (antilopes).

Ce sont les plus anciennes traces retrouvées à l'heure actuel, on trouve égalament beuacoup de trace de l'utilisation du "bâton à feu" tel que le nomaient les égyptiens dans les représentations murale (bas relief, hieroglyphe).

djaCe hiéroglyphe dont la valeur phonétique est "Dja" correspond au necessaire à feu, on le retrouve dans de nombreux bas relief.

 

 

 

La methode de production du feu par friction est donc celle utilisée en Egypte, mais était-ce la seul méthode?
Deux sources nous permettent d'apporter une réponse à cette question.

la première étant les gravures murales du temple d'Osiris à Abydos, qui nous décrivent un cérémonial quotidient, baptisé le "rituel du culte divin", aucour duquel le dieu était lavé, habillé et symbolliquement nourri par les officiants.

La seconde source est un papyrus du musée de Berlin qui décrit toutes les phases de ce rituel dont la première s'attache à la "formule de l'alumage du feu", afin de purifier les lieus et de se purifier soit même.

la purification se faisait par le feu mais l'intitulé du chapitre consacré à la production du feu se traduit littéralement par "formule pour battre le feu", ce qui semble démontrer que dans ce cadre solennel, les officiant employaient le procédé de la percussion (sylex ou quartz contre pyrite ou marcassite).

Le feu était également alumer au cour de la cérémonie de "renouvellement du feu sacré" durant laquelle ont renouvelait le feu qui brule constement dans le temple protégeant ainsi les divinités.

le feu faisait office de garde sacré dans les temples comme en témoigne l'inscription de Ptolémé (80 av J-C) sur le temple d'Edfou "Je t'ai allumé le feu pour faire la garde magique de ton temple(celui d'Horus)".

kit pour alumage d'un feu avec archet et paumellemarcassite

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour conclure donc cet article sur le feu Egyptien, il y avait deux façons d'allumer le feu, pour deux utilisations distinct.

La première pour la vie de tout les jours était la méthode de friction grâce au baton de feu (un foret, une planche, et un archet).

la seconde pour les rituels était la méthode de percussion "battre le feu", grâce à de la pyrite ou de la marcassit et du silex ou du quartz.

 

lien vers une autre video feu par friction

sources de documentation:
produire le feu de la préhistoire à nos jours "éditions mémoires millénaires"produire-le-feu-de-la-prehistoire-a-nos-jours-1.gif

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×