haubergerie (cotte de mailles)

La cotte de maille

Origine de la cotte de mailles

Les vetements/protection en cote de maille date de l'époque Romaine/Gauloise et ont été portés jusque tard dans l'histoire en compléments des armures apparu à la fin du XIII éme siècle.

Les mailles de l'époque sont faites en acier au carbone. Le fil utilisé était fait dans une filliaire puis enroulé en petit ressort puis découpé anneaux par anneaux.

En Europe et au Proche-Orient, l’origine de la cotte de mailles semble gauloise, puis fut adoptée par les légions romaines, qui en ont été le principal vecteur de diffusion[2]. Cependant, il semble que ce type de défense ait aussi été découvert au moins une fois en Chine.

Le haubert

 

Un haubert est un type de robe masculine médiévale. Ou du point de vue de l'armement, c'est cette même robe réalisée dans un tissu de mailles annulaire (voir Cotte de mailles annulaire et Cotte de mailles) et destiné à la protection corporelle.

De par sa réalisation en « mailles annulaires », cet harnois est souple, contrairement à de nombreuses broignes et aux armures. Il n'est cependant pas exclu que quelques hauberts fussent réalisés en mailles jazeran (jaseran), cependant ce fut sans doute extrêmement rare.

 

220px-morgan-bible-28r-detail.jpg450px-kolczuga-jana-kazimierza.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Utilisation contemporaine

Masque de protection des occupants des chars de combat lors de la Première Guerre mondiale.
 

Avec la généralisation de l’utilisation des armes à feu, la cotte de mailles a perdu de son intérêt en tant que protection militaire classique. De façon anecdotique, la maille refit son apparition dans l’équipement militaire des occupants des chars de combat britanniques lors de la Première Guerre mondiale. En effet, les masques de protection de ces derniers étaient constitués en partie de cuir et en partie de mailles annulaires afin de les protéger contre les éclats de peinture et de métal éjectés des parois, suite aux impacts de projectiles à l’extérieur du char.

La plus grande utilisation de cotte de mailles est aujourd'hui faite par des professionnels qui l'utilisent pour se protéger. C’est le cas des bouchers mais plus fréquemment et de manière obligatoire des personnes qui travaillent dans les abattoirs qui portent des gants en cotte de mailles annulaires afin de se prémunir de coupures accidentelles[1]. Il existe également des tabliers spéciaux en cotte de mailles plates constituées d’anneaux et de petites plaques de métal qui servent à étendre la protection à d’autres parties du corps.

La cotte de mailles fait également partie de l’équipement de certains plongeurs qui nourrissent les requins (en anglais shark-feeding) afin de pouvoir approcher ces grands poissons. Cet équipement est surtout adapté pour les requins de petite taille : requin gris de récif ou requin bleu.

La cotte de mailles est également plébiscitée par les créateurs pour le design l’architecture, la décoration, la mode… fabrication de rideaux en cotte de mailles, de pare feux, de vêtements, de bijoux etc C'est un matériau homogène, de haute technicité, performant et détenteur d’un vrai patrimoine historique.

Technique de la cotte de maille

Nous y voici donc, si vous êtes sur cette page c'est que vous souhaitez perçer le secret perdue de la cotte de maille ou pire encore que vous voulez fabriquer la votre ( bon courage).

Je vais donc vous expliquer les bases.

Premièrement nous alons voir le matériel necessaire:

- Du fil de fer (pour ma part j'utilise du fil de cloture à savoir du fil galvanisé ce qui empèche l'oxydation donc la rouille).

Pour le fil le diamètre est important ( 1.5mm pour ma cotte de maille et pour les éxemple de se tutorielle), tout dépend de la technique utilisé.

l'idéale je pense étant pour une 4 en 1 un fil soit diamètre 1.5 à 1.8 mm pas plus car plus le fil est gros plus il est dur à couper et ne perder pas de vue que vous allez en couper des kilomètre de fil.

- Ensuite il vous faut de bonnes pinces tenailles (de bonne qualités pour les mêmes raison que pour le diamètre du fil) deux paires de pinces à bec plat pour boutter les anneaux entre eux.

- Ensuite il vous faut la machine à faire les anneaux (à fabriquer soit même) le diamètre de la barre est très importante car elle donne le diamètre des anneaux pour mes anneaux j'ai une barre de diamètre 10 mm pour une 8 en 1 sinon pour une 4 en 1 sa fait gros, l'idéale à mon avis est d'avoir un fil de 1.8mm avec une barre de 8mm pour que les anneaux soient très resistant.

sam-0821.jpgcroquis mal fait de la machine à anneaux

machine-anneaux.pngle principe est simple une barre sur un portique avec une manivel et un trou dans la barre pour enfiler le début du fil, après il n'y a plus qu'à tourner la manivel comme dans la chanson.

 

 

une fois que vous avez votre boudin qui doit ressembler à ça:

sam-0755.jpgEn premier on passe le file à travers la barre

 

 

 

 

 

 

 

sam-0756.jpgEnsuite il faut jouer de la manivelle et tenir le fil pour qu'il se torde et prenne la forme du tube.

 

sam-0757.jpg

 

 

 

 

 

 

Une fois que le rouleau est fait, on coupe l'extremité qui est dans le tube et on libère ainsi le boudin.

On coupe ensuite les boudins soit par anneau soit deux par deux si on a la force.

sam-0758.jpg Et donc nous avons des anneaus qui ressemblent à ça.

sam-0765.jpg

Prochaine étape les assemblés.

 

Assemblage des anneaux

Nous allons voir deux méthodes la 4 en 1 et la maille royal 8 en 2:

Cela parait compliqué mais si vous comprenez la première la seconde suivra naturellement.

La 4 en 1:

que signifie 4 en 1 tout simplement que dans 1 anneau il y en a quatre.( voir photo)

sam-0782.jpgL'anneau central à bien quatre anneaux à l'interieur ceci est ce que j'appel un module, ces modules sont la base il suffit de les assembler les uns au autres pour faire des lignes puis des morceaux complet.

sam-0796.jpgsam-0816.jpgSur cette photo en agrandissement on peut voir que chaque anneau est entrlacé dans 4 autres sauf ceux qui sont sur les bords.

comment faire en suivant le guide:

sam-0784.jpgPrévoyé toujours des anneaux ouvert et fermé vous gagnerez du temps.

Prendre l'anneau ouvert et y faire entrer les quatre autres.

 

 

 

 

Puis fermé l'anneau pour emprisonner les autres.

sam-0781.jpgVous avez un module 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite il suffit de répéter l'opération pour avoir suffisement de modules pour faire un morceaux de cotte de maille puis de les assembler les une au autres.

sam-0788.jpgsam-0798-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Les deux fois quatre modules de gauche donnent ceux de droite une fois bouttés.

 

 

 

 

 

 

sam-0799.jpgsam-0805.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

sam-0794.jpgsam-0792.jpg

 

 

 

 

 

 

Deux solution sont envisageable soit on les assemble en horizontal donc en ligne soit en verticale deux exemple ici (en sachant que les deux peuvent s'assemebler après.)

sam-0809.jpgsam-0810.jpg

 

 

 

 

 

 

Voici donc la version horizontal ce qui revient au même au final

sam-0811.jpgsam-0816-1.jpg

 

 

 

 

 

 

En haut ceux fait verticalement et en bas ceux fait horizontalement au milieu nous alons les faire ce rejoindre.

Il faut fire attention les module ont un sens l'anneau centrale sera un cote vers le haut et un coté vers le bas voir la photo en dessous.

Si cela est toujours dur pour vous pas de panic il reste la vidéo parfois plus simple.

 

 

sam-0818.jpg

Le métier de l'Haubergerie est l'art de fabriquer les cottes de mailles

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×